mercredi 8 juin 2011

20 ans après



en grisé,"le reniement de Pierre" version 1991 dessinée pour le journal "Fripounet".
puis la version 2011 en couleur pour CRER éditions.

6 commentaires:

Mathias G. a dit…

Les deux versions sont très sympa, chacune dans leur style.

jean millou a dit…

Oui! j'aime bien cet exercice de comparaisons (ça, tu le sais déjà)

Fripounet! j'ai grandi avec ça, moi!

Thomas Brissot a dit…

C'est marrant parce qu'on voit les éléments graphiques, pas forcément si nombreux que ça non plus, qui vont donner ton style d'aujourd'hui dans la BD de 91.
Je trouve aussi qu'on a d'avantage la sensation d'un espace dans la deuxième, alors que le décor est pas + décrit (peut etre la couleur qui aide). Vraiment intéressant :)

Didier Eberlé a dit…

J'ai un faible pour la version du siècle dernier... La mise en scène des deux premières cases, avec Jésus qui apparaît à l'arrière-plan au moment où Pierre le renie, c'est bien pensé.

Ensuite Jésus qui regarde vers le lecteur en troisième case, cela implique une identification à Pierre.

Et la dernière case avec la main qui camoufle cette bouche qui a renié est bien sentie. Il y a quelque chose de l'ordre du dégoût, comme s'il avait envie de vomir, il se dégoûte.

Oui, la mise en scène me plaît beaucoup, sans parler du dessin.

!pap! a dit…

il y a une belle mise en scène sur ces deux planches
la deuxième est plus aéré et l'ambiance y est moin pesante que sur la première version je trouve.
^^

j.etienne a dit…

Didier-je pense que la scénariste du siècle dernier était meilleure(une certaine Anna Kreda)